1. Mais enfin c'est pas compliqué, il suffit pour les bénéficiaires du RSA de travailler à une tâche qui fournit un service public de l'état. On appellerait ça des fonctionnaires, et on en embaucherait plein. Et puis après on les virerait tous, parce que ça fait partie des promesses de campagne qui reviennent à chaque fois.

  2. Je suis au RSA et je passe la moitié de mon temps à faire du bénévolat, avec des responsabilités. Les services sociaux départementaux ne me demandent rien du coup, la situation est très claire. Partant de là, je suis assez serein avec cette proposition de m3rd3.

  3. Surtout que ça permet de ne pas avoir de trou dans le cv, voir même d'acquérir de l'expérience dans quelque chose de valorisable

  4. C'est un contre-feu cette histoire. Cette fable du plein emploi quitte a faire bosser gratos. Cela alimente une seule chose en finalité, l'exploitation de la masse laborieuse en créant et perpétuant une classe de redevables au Sacro-Saint Etat (bien enfilé par le Capital). "Regardez même au RSA ils veulent pas travailler".

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

News Reporter